• Non à l'austérité, Oui à la solidarité

    Non à l'austérité, oui à la solidarité : un slogan repris par près de mille personnes qui se sont rassemblées ce samedi 25 novembre à Lille pour répondre à l’appel du Parti Communiste Français à manifester contre les politiques d’austérité du gouvernement, pour dénoncer le chantage des marchés financiers, pour porter l’exigence de la hausse des salaires et du pouvoir d’achat populaire.

    Notre section était présente à cette marche de lutte pour faire entendre une autre voix que celle qui demande aux français de nouveaux sacrifices et affirmer que d’autres choix sont possibles si l’on veut relancer la croissance. 

    Non à l'austérité, Oui à la solidarité

    Le gouvernement, les banques, les agences de notations s’entendent pour créer dans le pays un climat de peur. Ils veulent masquer leurs responsabilités dans ce qui y arrive, éviter tout mouvement de contestation, toutes revendications, mais surtout nous imposer de nouveaux sacrifices ! Les mesures d’austérité vont encore aggraver la situation tout en continuant d’enfoncer notre pays dans le déclin.

     

    Le seul objectif des dirigeants de l’Union Européenne est d’abord de sauver un système qui est en faillite. Ils ne tirent aucune leçon des crises précédentes ! Pourtant, la colère monte partout en Europe, et même aux Etats-Unis. Ce n’est pas les marchés financiers qu’il faut sauver, ce sont les peuples.


    L’argent existe pour vivre mieux. Il faut une nouvelle répartition des richesses. Il est grand temps que le règne de Nicolas Sarkozy et de la droite s’achève. Mais soyons clairs : la gauche ne peut pas se contenter de colmater les brèches d’un système arrivé à bout de souffle. Pour sortir de la crise, il faut s’attaquer à la racine du mal : la domination sans partage du capital financier, le règne du profit à tout prix, quelles qu’en soient les conséquences sur les êtres humains et la planète.

     

    Il faut une gauche de courage et de combat pour reprendre le pouvoir face aux banques et aux spéculateurs, pour sortir de la logique ultralibérale en France et en Europe. 2012 : Battre la droite mais aussi donner du contenu au changement, c’est l’ambition du Parti Communiste Français et du Front de Gauche.

     

    C’était le but de ce rassemblement  contre la vie chère, pour augmenter les salaires et pour taxer la spéculation ! Ne plus subir la crise ! Exiger des mesures d’urgences pour les habitants de notre région, pour vivre mieux et dans la dignité.

     

    Non à l'austérité, Oui à la solidarité

    Non à l'austérité, Oui à la solidarité


     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :